Back

Les Fabriques d’initiatives citoyennes, la dynamisation du territoire par la mobilisation des citoyens

Pour télécharger notre PDF cliquez ici

« Mettre les citoyens en mouvement » : voilà l'ambition affichée de Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Faire vivre la République et l'exercice de la démocratie, (ré-) impliquer les citoyens dans la vie de leur quartier, de leur ville et du pays exige des outils et des structures qui permettent aux habitants de la France de se réapproprier leur territoire de vie.

Patrick Kanner a lancé les fabriques d'initiatives citoyennes le 2 novembre dernier au sein des locaux de la MJC de Mérignac (33), porteur de projet retenu parmi les 23 premières fabriques déployées sur tout le territoire français.  Elaborée par le ministère,  le CNAJEP (comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d'éducation populaire) et d'autres grandes associations nationales, la mise en œuvre de ce programme a été décidée en mars dernier lors du comité interministériel pour l'égalité et la citoyenneté (CIEC), s'inscrivant ainsi dans une volonté de réduction des inégalités socio-économiques par la revitalisation des territoires.

A la manière d'incubateurs entrepreneuriaux –cette fois pour les pratiques citoyennes-, les fabriques d'initiatives citoyennes ont pour but d'offrir l'opportunité à un lieu d'accueil du public (MJC, centre social ou maison de quartier) d'affirmer son rôle d'acteur à part entière du développement d'un territoire, notamment en donnant un moyen d'expression des besoins locaux, en favorisant la mixité sociale, culturelle et intergénérationnelle.

Principalement déployée dans les territoires les plus fragiles et démunis, cette démarche permet la recréation du lien social et le renforcement de la cohésion sociale, en donnant aux citoyens les moyens d'exprimer les besoin de leur territoire, et de mettre en suite en place les projets permettant d'y subvenir.

Si le public principalement visé est les jeunes, la majorité des projets portés sont toutefois destinés à toutes les générations. Parmi les exemples retenus, notons :

  • MJC DE LA REGION D'ELBEUF

Les activités de la fabrique portée par cette MJC sont orientées sur la vie associative (accompagnement, valorisation, etc.), la communication, la formation et la jeunesse (centre de ressources et d'initiatives, accompagnements de communes, etc.). La zone de rayonnement couvre plusieurs communes autour de la ville d'Elbeuf et les communes du plateau (Eure).

  • LIGUE DE L'ENSEIGNEMENT FÉDÉRATION DES BOUCHES-DU-RHÔNE

Activités portées par la Fabrique : soutien au bénévolat et actions en lien avec la citoyenneté (formation, caravane citoyenne…).

Public visé : toutes générations, mais les élèves de primaire / collège sont particulièrement ciblés.

  • LES FRANCAS DE L'HÉRAULT

Activités portées par la Fabrique : Développement de la coopération entre les acteurs du quartier prioritaire de La Mosson à Montpellier, accompagnement de projets collectifs pour donner envie aux jeunes d'agir.

Public visé : les jeunes de 8 à 17 ans

  • LES FRANCAS DU NORD

Activités portées par la Fabrique : projets citoyens, valorisation de parcours, conseil de parents, installation d'un pôle de ressources collaboratif sur le thème de l'action éducation. Partenariat avec le conseil citoyen

Public visé : tous publics

  • FÉDÉRATION DES MAISONS DES JEUNES ET DE LA CULTURE D'ALSACE

Activités portées par la Fabrique : formation de citoyens actifs et l'accompagnement des initiatives proposées dans six relais citoyens.

Public visé : jeunes vivant en milieu rural

  • CENTRE SOCIOCULTUREL MAURICE   NOGUÈS

Activités portées par la Fabrique : encouragement des projets sociaux et solidaires ainsi que sur l'égalité homme / femme des habitants du quartier prioritaire Didot à Paris. Partenariats locaux avec des acteurs du domaine du numérique.

Public visé : tous

  • MJC CENTRE SOCIAL DE SAINT BENOÎT DE LA RÉUNION

Activités portées par la Fabrique : développement de l'implication des habitants, animation de coordinations inter-associatives, accompagnement d'associations de quartiers.

Public visé : publics en situation de handicap et habitants des quartiers prioritaires.

D'autres exemples dans le dossier de presse

(http://www.ville.gouv.fr/IMG/pdf/dp_fabriques_d_initiatives_citoyennes.pdf) ou sur le site

Ces quelques exemples montrent la diversité et la pluralité des missions envisagées ; choisies pour leur potentiel à répondre aux besoins exprimés sur le territoire, les structures sélectionnées seront subventionnés par l'Etat à hauteur de 60 000€, attribués dégressivement sur 3 ans (30 000€ la première année, 20 000€ la deuxième, 10 000€ la troisième). D'autres financements sont par ailleurs envisageables, notamment par le Fonds de coopération de la Jeunesse et de l'Education populaire (Fonjep) dans le cadre du soutien à l'emploi d'un professionnel qualifié ou par le Fonds de développement de la Vie Associative (FDVA), en ce qui concerne le soutien à la formation de bénévoles.

Cette démarche, au-delà de la revitalisation de territoires démunis et de la volonté de remobiliser des populations autour de la vie de leur territoire, a pour objectif de mettre en relation durablement les associations, organisations et collectivités publiques et professionnels de tous horizons, dont les compétences peuvent être utiliser pour insuffler un élan nouveau à un territoire. Ces 23 premiers projets préfigurent l'émergence de nouvelles verront le jour, d'ici 2017.