Back

Un appel à projets commun

 

I – UN APPEL A PROJETS COMMUN, POURQUOI ?

La mobilité est un enjeu global de société. Elle influe directement sur la vie quotidienne de chacun et va de pair avec le développement économique.

A l'heure du tout digital, où plus de 50 % de la population mondiale vit en milieu urbain, la mobilité est souvent associée au téléphone portable et à la connexion permanente à ses réseaux.

Mais la mobilité, c'est avant tout et surtout la possibilité de se déplacer. C'est un facteur clé pour accéder à l'emploi, à l'éducation, à la santé, à la culture, aux loisirs ou tout simplement maintenir le lien social.

C'est pourquoi, dans le cadre de la Charte « Entreprises et quartiers » signée par les groupes PSA et VINCI, les 3 fondations d'entreprise PSA Peugeot Citroën, VINCI pour la Cité et VINCI Autoroutes  pour une conduite responsable unissent leurs forces pour lancer un appel à projets commun en faveur d'initiatives locales.

Il est destiné aux acteurs associatifs de terrain et concerne la mobilité, un thème qui rapproche ces 3 fondations d'entreprise. Les projets retenus bénéficieront d'un soutien financier et d'un parrainage de salariés des deux groupes.  Cette « alliance » a pour objectif d'amplifier l'impact social des projets soutenus et de croiser des expertises sur un thème commun :

« La mobilité au service de l'insertion sociale et professionnelle dans les zones urbaines et péri-urbaines ».

 

II. QUELQUES CONSTATS

Depuis plusieurs années, les 3 fondations ont fait le choix de s'impliquer dans des projets utiles à la collectivité sur le thème de la mobilité.

Le croisement de leurs expériences mène aux constats suivants :

  • De nombreux publics précaires ou fragiles sont en difficulté, faute de savoir se déplacer ou de pouvoir se déplacer.
  • L'absence de mobilité est un frein à l'insertion sociale ou professionnelle.

En réponse à ce constat, de nombreuses structures agissent partout en France pour lever les freins à la mobilité, qu'ils soient d'ordre cognitifs, psychologiques ou socio-culturels.

Les services proposés par les acteurs de terrain sont les suivants : diagnostics mobilité accompagnement au passage du permis de conduire, formations sur mesure, apprentissage de l'utilisation des transports en commun, compréhension et utilisation du transport multimodal, covoiturage, auto-partage, montage de dossiers financiers pour l'acquisition d'un moyen de mobilité (microcrédit), réparation à tarif solidaire de véhicules, transport à la demande, location de deux-roues et voitures…

La professionnalisation des structures de mobilité est un enjeu important : le métier de conseiller en mobilité doit notamment être précisé pour une meilleure reconnaissance.

S'il existe donc une multiplicité de situations et de services/solutions sur le terrain, force est de constater que les réponses apportées à ce stade ne suffisent pas à prendre en compte l'ensemble des bénéficiaires. De plus, l'implication de tous les acteurs de l'insertion est souhaitable pour que « la mise en mobilité » des bénéficiaires soit prise en compte dans les actions d'insertion sociale ou professionnelle.

A travers cet appel à projets commun, les 3 fondations d'entreprise espèrent provoquer un effet de levier, favoriser une prise de conscience et une meilleure prise en compte de ces questions de mobilité.

Signataires de la charte entreprises et quartiers, les 3 fondations d'entreprise ont choisi de concentrer leur action dans les zones urbaines et péri-urbaines.

 

III – CRITÈRES D'ÉLIGIBILITÉ

1/ Structures et projets éligibles :

  • Les projets doivent être menés par des structures d'intérêt général, à vocation sociale et solidaire.
  • Les structures ne doivent pas avoir un caractère politique.
  • Les têtes de réseau, les collectivités territoriales, les établissements publics et les projets individuels ne seront pas financés. Les structures bénéficiant de financements pérennes, de dotation globale et de convention d'aide sociale, dispensés par les Agences Régionales de  Santé et les Directions Départementales Cohésion Sociale ne sont pas éligibles à cet appel à projets.
  • L'appel à projets ne finance pas de projets ponctuels (expositions, manifestations, événements, etc.).

2/ Localisation :

Toute structure présente sur le territoire français et réalisant des projets en zone urbaine ou péri-urbaine en France.

3/ Publics ciblés :

  • Personnes en situation de précarité, de vulnérabilité
  • Personnes en situation d'exclusion sociale et/ou professionnelle

 

IV – CRITÈRES DE SÉLECTION 

Par cet appel à projets, les 3 fondations d'entreprise soutiennent des projets à vocation sociale qui lèvent les freins à la mobilité et améliorent la mobilité des personnes défavorisées et/ou en situation d'exclusion, leur permettant ainsi de retrouver la voie de l'insertion sociale et professionnelle.

Les dispositifs habituellement pris en charge par les financements publics sont exclus et ne peuvent donc bénéficier du soutien dans le cadre de l'appel à projets.

Les projets soutenus ont vocation à :

  • donner ou redonner l'envie d'être mobile,
  • informer sur les solutions de mobilité,
  • donner les moyens d'être mobile.

Les projets soutenus s'inscrivent dans les thèmes ci-dessous :

  • Accès à l'emploi ou à la formation
  • Accès à l'éducation
  • Accès à la culture et aux loisirs
  • Maintien du lien social
  • Accès à la santé
  • Education à la mobilité et à la sécurité routière

Les 3 fondations accorderont une attention particulière aux projets qui répondent à un ou plusieurs des points suivants :

Prioritairement, la pérennité des projets :

Priorité sera donnée aux initiatives qui s'inscrivent dans la durée, et qui consolident et pérennisent une activité existante ou en création.

  • Effet de levier de l'aide accordée
  • Qualité de l'accompagnement et management du projet
  • Prise en compte des questions de sécurité routière
  • Projets résultant d'un travail partenarial entre plusieurs structures et/ou en concertation et en collaboration avec l'ensemble des partenaires concernés: services publics du territoire, promoteurs de services de mobilité, associations, usagers, transporteurs privés, entreprises, etc.

Ce qui sera un plus :

  • Souci de développer des modes de locomotion respectueux de l'environnement
  • Valorisation des échanges d'expériences, capitalisation sur les bonnes pratiques, diffusion et essaimage
  • Intégration d'un volet de sensibilisation aux questions de sécurité routière
  • Proposition d'offres de mobilité centrées sur la complémentarité et la mutualisation de l'existant

 

 

V – MODALITÉS DE SOUTIEN

1/ Un soutien financier

Les 3 fondations soutiendront les projets en apportant systématiquement une aide financière, versée en une seule fois.

Le soutien financier est réservé à des dépenses d'investissement matériel (équipements, matériel pédagogique, matériel informatique, mobilier, aménagement de locaux, véhicules, etc.) ou immatériel (formations directement liées au projet, actions à impacts pérennes, site internet, etc.), dès le stade d'expérimentation.

Les fondations peuvent également financer de l'ingénierie de projet, notamment dans le cadre d'études de faisabilité visant la création de nouvelles structures de mobilité ou dans le cadre de création de plateformes de mobilité.

Le soutien financier est ponctuel et plafonné à 30 000 euros. Le comité de sélection se réserve le droit de revoir ce plafond à titre exceptionnel.

La subvention doit être utilisée dans les douze mois suivant la signature de la convention de partenariat sans quoi elle sera restituée aux donateurs.

2/ Un soutien humain

Mobilisation des salariés :

L'implication citoyenne des salariés (parrainage) constitue un des principes de base de l'appel à projets  « 3 fondations pour la mobilité ». Ce principe s'inscrit dans les politiques d'engagement citoyen propres aux groupes VINCI et PSA Peugeot Citroën. Chaque projet soutenu sera parrainé par un ou plusieurs salariés de VINCI et PSA Peugeot Citroën. Il vous suffit de prendre contact avec des salariés de ces entreprises dans votre région.

Le parrainage par un ou plusieurs salariés doit permettre aux porteurs de projet d'être accompagnés dans leurs actions. Il doit s'inscrire dans la durée et n'est pas limité dans le temps.

C'est en partant des besoins de l'association que se définit, ensemble, la forme que peut prendre le parrainage.  A titre d'exemples, le parrain peut :

  • Participer à la vie de l'association (réunions, activités, etc.),
  • Conseiller l'association dans sa gestion (comptabilité, recherche de financements, communication, gestion des ressources humaines, droit, fiscalité, etc.) ou sur des aspects  techniques (aménagement de locaux, sécurité, etc.),
  • Conseiller la structure pour l'achat de matériel, l'étude de devis ou la réalisation de travaux,
  • Mettre en réseau les structures soutenues,
  • Organiser des rencontres entre les différents acteurs concernés sur le territoire (collectivités, associations, fédérations, etc.),
  • Agir à destination des bénéficiaires dans une dynamique de retour vers l'emploi : visite de chantiers, simulation d'entretien d'embauche, aide à la rédaction de CV,…

Les équipes des 3 fondations vous accompagneront dans cette démarche qui a vocation à créer des passerelles entre le monde associatif et le monde de l'entreprise.

 

 

VI –DÉPÔT DES DOSSIERS ET CALENDRIER

1/ Calendrier :

  • Lancement de l'appel à projets: 1er septembre 2014
  • Date de clôture pour le dépôt des dossiers: 15 octobre 2014 inclus
  • Date de publication des lauréats: décembre 2014

2/ Comment proposer un projet ?

La recevabilité du projet sera évaluée à partir des éléments indiqués dans le dossier.

  • Le dossier doit être rempli intégralement.
  • Le dossier doit être transmis par e-mail, accompagné des annexes précisées en fin de dossier, à l'adresse suivante : 3fondationspourlamobilité@gmail.com

3/ Procédure d'étude des dossiers :

Le parcours d'un dossier de candidature est le suivant :

a. Première sélection sur dossier :

Une pré-sélection des dossiers est réalisée par le comité de pilotage, composé des équipes des 3 fondations.

b. Rencontre du porteur de projet :

Le membre du comité de pilotage en charge du dossier et le(s) parrain(s) rencontrent le porteur de projet sur son lieu d'activité. Ce premier rendez-vous permet d'évaluer la viabilité du projet et de confirmer la teneur du partenariat. Il sert également à identifier les besoins d'accompagnement de la structure et les actions de parrainage du salarié.

c. Présentation au Comité de sélection :

Les dossiers sont examinés par le comité de sélection, selon les critères décrits ci-dessus. Le Comité de sélection prend la décision finale pour l'attribution du soutien financier et du parrainage.

d. Mise en place du partenariat :

Si le projet est retenu, une convention de partenariat est signée entre le porteur de projet, le(s) parrain(s) ainsi que les 3 fondations. Les équipes des fondations restent à la disposition des parrains et du porteur de projet pour les aider à faire vivre cette collaboration, notamment en organisant un suivi régulier et un bilan de l'action.

e. Bilan du partenariat :

Au bout d'un an, une fiche de bilan est transmise au(x) parrain(s) et à l'association permettant la réalisation d'un bilan du partenariat avec l'association accompagnée, et la définition des perspectives d'avenir.

 

Source : cliquez-ici